bienfaits du café

Bienfaits du café : vrai ou faux

Salut à tous la healthy team 🙂

 

Le café est une boisson que l’on consomme fréquemment et pour certains c’est une véritable drogue. Alors quels sont réellement les bienfaits du café ? Est-il bon pour la santé ? Pour connaître ses vertus car je suis sûre que vous en consommer au moins un par jour, cap sur les bénéfices santé du café.

Ok il existe tout et son contraire au sujet du café. Quand est-il vraiment ?

Café : peut-on lui attribuer des bienfaits ?

 

Le café a de nombreuse vertus mais cela dit, est-il fait pour vous ? Ce n’est pas aussi sûr.

On va voir que le café n’est pas forcément bon pour tous, et en quoi ?

La caféine joue comme un stimulant et cela tout le monde le sait, ce qui augmente le rythme cardiaque.

Quelle est votre consommation de café ?

Si vous êtes un gros buveur de café, le café peut augmenter votre risque d’accidents cardiovasculaires. Mais d’autres facteurs sont à prendre en compte, si vous fumez, vous êtes en surpoids, souffrez de cholestérol, d’hypertension. Cela augmente les risques.

En fait des chercheurs scientifiques ont trouvé une chose surprenante avec le café. Nous ne sommes pas tous égaux face à ses effets. La génétique s’en mêle. Le café est soit dégradé dans l’organisme de manière lente ou rapide. Et cela va directement impacter votre relation au café. Est-il bon ou mauvais ?

Ceux qui éliminent rapidement le café, on un risque cardiaque moindre. Par contre ceux qui le dégradent lentement vont voir le risque d’infarctus augmenter.

Prudence donc. Dans tous les cas tous les excitants ont un problème majeur qui est la décharge nerveuse qu’elle occasionne.

 

Addiction au café :

Le café est-il une drogue ?

 

Le profil génétique influe là encore sur l’addiction que l’on peut avoir avec le café mais aussi les sodas, le chocolat, les chips ou tout autre addiction potentielle.

Ainsi face au café on ne peut rien prédire, si vous êtes en mauvaise santé ou que vous faites subir à votre organisme d’autres sévices comme le tabagisme, il n’est pas bon de boire du café.

Dans tous les cas restez et soyez modérés, deux tasses par jour étant correcte. Restez toujours à l’écoute de votre corps. Si vous ne le sentez pas, alors cessez de boire du café ou diminuez votre consommation.

 

Les effets du café sur le cerveau :

 

La consommation de café de une à deux tasses par jour est bénéfique. Elle permet une meilleure concentration, un réveil stimulant, mais si vous êtes un gros buveur de café on notera les effets inverses avec un rythme cardiaque trop important, anxiété, tremblements, irritations…
La durée varie selon les individus de quatre heures à beaucoup moins chez les fumeurs…
Le sommeil peut être dégradé à cause d’une tasse de café que ce soit la qualité du sommeil ou le temps d’endormissement.  Cet état est du à une consommation de café tout au long de la journée.
Le café n’agit pas comme une drogue. C’est plutôt un plaisir que l’on prend comme habitude. Le stress aussi  peut venir vous donner envie d’une bonne tasse de café.

Le café : supprimez le si vous êtes enceinte.

 

Responsable d’avortement spontané, épilepsie chez le futur enfant à naître. Lors du troisième trimestre de grossesse, les effets du café sont multipliés par deux ou trois.

Le café protège du cancer du colon et du sein. Par contre il augmente la tension artérielle sur l’instant.

 

Taux de cholestérol et café : pourquoi ne plus utiliser les anciennes cafetières :

 

En versant l’eau chaude sur du café moulu, les lipides passent dans votre tasse de café, ce qui ne peut arriver avec les nouvelles cafetières.

 

Le café : dangereux

Il l’est si vous ne faites pas attention et que vous en buvez trop en une journée. En effet, le café a des vertus anti-migraines. Mais à fortes doses il peut vous causer des migraines atroces. De plus, il a un côté drogue qui s’installe et lorsque vous n’en buvez plus vous avez le mal de tête.

Les effets néfastes du café consommé en trop grande quantité :

C’est lorsqu’il est consommé en trop grande quantité que le café devient néfaste pour votre santé, à raison de quatre tasses par jour.

  • Nervosité
  • insomnies
  • tremblements et agitations

Attention café et régime ne font pas toujours bon ménage. Le café amène une envie de sucré au buveur de café.

Le café est trop controversé et c’est pourquoi avec lui on tourne en bourrique. Bon ou mauvais. Ce qu’il faut retenir c’est que si vous en buvez trop il y aura des conséquences.

Quelques risques de l’absorption de café :

  1. A haute dose un effet d’accoutumance et de drogue
  2. Danger pour le foie ( surtout le décaféiné) et ce serait lié aux solvants et non à un problème de caféine
  3. Irrationnel et irritable
  4. Difficultés à respirer causées par un excès de caféine : gène l’oxygénation du cerveau et atteint le processus décisionnel.
  5. Insomnie
  6. Addictif, il agit sur l’humeur
  7. Dépression
  8. Anxiété
  9. Somnolence
  10. Ostéoporose (assurez vous d’avoir un bon taux de calcium et de vitamine D) Limitez votre consommation à trois tasses par jour.
  11. Fuites urinaires
Comme pour la nicotine, les récepteurs spécialisés dans le café demandent à être alimentés. En ce sens si vous buvez de fortes doses de café, vous pouvez tomber dans l’addiction.

Personnellement il y a plus de dix ans maintenant j’étais une grande consommatrice de café. Je buvais énormément de café, je pouvais monter jusqu’à plus de dix tasses par jour de café. J’ai bien sûr remarqué cet effet d’addiction, un café qui en appelle un autre. Mais aussi des effets sur moi physiquement : tremblement, fatigue démesurée… Mais j’avais une forte accoutumance et je ne ressentais plus les effets du café.

J’ai cessé d’en consommer car j’ai compris les enjeux sur ma santé. Mais j’ai pu remarquer que lorsque j’ai repris une consommation raisonnable, les effets du café ont été multipliés. Je ressentais très fortement les effets que je ne sentais pas du tout en consommant à fortes doses.

Ainsi il existe une atténuation des effets avec une consommation chronique importante et accentuation des effets après l’arrêt du café. C’est Balzac qui était lui aussi un grand consommateur de café qui en aurait fait l’expérience après sevrage.

 

Le café que contient-il ?

 

Il contient énormément d’antioxydants. Le café contribue ainsi à prévenir des maladies comme le diabète de type 2, les maladies du foie et la goutte.

  • il contient énormément de vitamines et minéraux et d’antioxydants.
  • Le café est une boisson des plus consommées dans le monde. 

Evidemment les principales propriétés du café sont :

  • La caféine
  • Alcools diterpènes
  • composés phénoliques

 

La caféine est principalement connue pour ses effets sur la vigilance et l’attention. Cependant elle peut avoir des effets indésirables sur les plus sensibles à la caféine et notamment :

  1. des insomnies
  2. des maux de tête
  3. de l’irritabilité, nervosité

Dans les huiles des grains de café on peut trouver les cafestol et le kahweol. ce sont les alcools diterpènes qui sont libérés au contact de l’eau chaude de votre café. Ce sont eux qui font augmenter le taux de cholestérol selon la préparation de votre café.Le café bouillu est celui qui en contient le plus.

Le café contient aussi des lignanes, qui sont antioxydants et permettraient à la diminution des risques de maladies cardiovasculaires et des cancers.

Le café réduirait significativement le diabète de type 2 mais à raison de 6 tasses par jour. Ces 6 tasses permettraient d’atteindre un maximum de protection contre le diabète de type 2.

 

Il faut savoir que le café décaféiné a les mêmes vertus, donc la caféine ne jouerait pas énormément sur cela.

Au sujet des maladies cardiovasculaires le sujet est très controversé et les études ne sont pas représentatives. On peut dire que cela dépend de votre consommation mais aussi comme on l’a vu comment le café est préparé.

Le café fournit une bonne protection contre le stress oxydatif (diminution grâce aux antioxydants) et permet ainsi de bien lutter contre la maladie de Parkinson.

Goutte
La consommation de café régulier et de café décaféiné serait associée à une diminution de l’incidence de la goutte.

Performance sportive.

La caféine a démontré des effets bénéfiques sur la performance sportive notamment en augmentant la lipolyse et en préservant les réserves de glycogène durant l’effort. Elle aurait également des effets possibles sur l’adrénaline, la contraction musculaire et sur le système nerveux central en diminuant la sensation de fatigue et en augmentant l’endurance.

La caféine serait efficace lors d’efforts courts de très haute intensité ou d’endurance. L’impact se fait ressentir dans l’heure qui suit l’ingestion. Il est bien important de vérifier sa tolérance avant d’en consommer car chaque personne peut réagir différemment. En effet, certains effets secondaires tels que l’irritabilité, des tremblements, des malaises gastro-intestinaux peuvent se produire chez les gens qui n’ont pas une bonne tolérance à la caféine. Une consommation moyenne de 3 mg de caféine par kg de poids corporel serait la dose optimale pour obtenir les effets escomptés.

Magnésium :

Excellente source de magnésium. Le magnésium permet notamment le développement osseux, la construction des protéines, la contraction musculaire, santé dentaire, fonctionnement du système immunitaire. Il participe aux actions des enzymes, il permet aussi le métabolisme de l’énergie et la transmission de l’influx nerveux.

Vitamine B3 et B2 :

Les vitamines B jouent un rôle dans les réactions métabolliques, production d’énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines. La formation de l’ADN. Croissance et réparation des tissus, production d’hormones, formation de globules rouges.

Cuivre :

Le cuivre est essentiel à la formation de l’hémoglobine et du collagène. aussi le cuivre est présent dans plusieurs enzymes et contribuent à la défense du corps contre les radicaux libres.

 

Reflux gastro-oesophagien : Précautions avec le café :

 

bénéfices du café

 

Ces troubles sont des sensations de brûlures au thorax, ainsi que des régurgitations acides. Ces remontées sont la cause d’une remontée du contenu acide de l’estomac.

Le café peut augmenter les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.

Absorption du fer et café :

 

Le café diminuerait l’absorption du fer non hémique, celui des produits végétaux. Prenez en note et faites attention à votre taux de fer. Surtout pour les personnes agées et les végétariens.

L’origine du café remonte au Yémen, puis il s’est répandu dans tout le monde Arabe. Les soufis appréciaient ses effets dynamisants leur permettant de rester éveillés pendant leurs pratiques. Le monde arabe l’a longtemps gardé précieusement.

On distingue deux espèces l’arabica et le robusta. L’arabica est plus riche et a un goût plus important et moins de caféine.

Le café à la sultane consistait à infuser des coques enveloppant les grains de café. Les coques auraient des effets calmants mais il n’existe pas d’études sur la question et on ne trouve que très rarement des coques.

La qualité du café varie selon l’espèce, l’environnement, le climat… Les cafés cultivés en altitude seraient les meilleurs. La production globale du café est assurée par 13 pays dont le Brésil qui est l’un des plus gros producteur de café.

 

Café déca : les bienfaits du café

Deux procédés pour un café décaféiné :

Mécanique : de l’eau, du CO2 ou de l’huile de café pour retire la caféine. Cela permet de conserver l’arôme et la saveur du grain. Plus naturelle que la seconde.

La seconde méthode consiste à utiliser des solvants (acétate d’éthyle ou le chlorure de méthylène). Ce sont des méthodes chimiques qui ne sont pas bonnes pour l’organisme. Le procédé utilisé doit être inscrit sur l’emballage.

En Ethiopie un caféier a été découvert qui possède que très peu de caféine, quasiment nulle. Cette découverte peut conduire à la production de café ne nécessitant aucune décaféination.

C’est la durée de torréfaction qui fera un café plus ou moins doux, velouté ou corsé.

Conserver le café dans un contenant étanche, à l’abri des odeurs fortes, car il les absorbe facilement. Moulu ou en grains, le café peut se conserver au congélateur.

Moulu. Au contact de l’air, le café moulu s’oxyde en quelques jours. On recommande donc de conserver au réfrigérateur seulement la quantité que l’on consommera en cinq ou sept jours. Par contre, le café emballé sous vide se conservera beaucoup plus longtemps. Vérifiez la date de péremption.

Grains entiers torréfiés. Environ quatre semaines à la température de la pièce.

Grains verts. Quelques année

 

Attention : les bienfaits du café

 

Il ne faudrait pas boire plus de deux cafés par jour. A cause du benzopyrène qu’il contient, tout comme la surface des viandes et poissons cuits au barbecue. Le benzopyrène fait partie des hydrocarbures polycycliques (ou goudrons) qui sont reconnus comme cancérigènes.

 

La caféine est une substances qui appartient à la famille des méthylxanthines. La caféine est un psychostimulant qui a pour principaux effets d’accélérer le rythme cardiaque au bout de quelques minutes puis de provoquer une sensation de réveil. Cette sensation se manifeste par un blocage des récepteurs de l’adénosine, neurotransmetteur inhibiteur.

La caféine est largement consommée dans le monde sous forme de café et de boissons type cola.

 

 

Effets du café à court terme sur la santé :

 

bienfaits du café

 

Vasodilatation

effets au niveaux du système cardiovasculaire, respiratoire et gastro-intestinal

Action au niveau des muscles squelettiques

Action sur le flux sanguin

Contractions des vaisseaux sanguins (anti-migraines)

Favorise l’éveil

Dilatation des bronches

Hausse du rythme métabolique

Augmente la tension

Augmente la température du corps

réduction de la durée du sommeil

Réduit l’appétit

Stimulation du pancréas

Facilite la digestion

stimulation du suc gastrique de l’estomac et donc d’acides

Peut provoquer la diarrhée

Stimulation de la bile

 

 

 

Si vous avez tendance à prendre trop de café certain symptômes peuvent se manifester (8 à 10 tasses /jour)  :

  • Insomnie
  • excitation
  • Visage rouge
  • Troubles gastro-intestinaux
  • contractions musculaires involontaires
  • arythmie cardiaque
  • augmentation de la fréquence cardiaque
  • pensées et propos décousus
  • nervosité
  • Brûlures d’estomac
  • tremblements des mains
  • mauvaise coordination des mouvements
  • Hypertension passagère

 

 

Les effets du café :
Le café a des effets néfastes sur le sommeil. En ce sens qu’il retarde l’endormissement et raccourcit le temps du sommeil total. Une forte consommation de café peut entraîner divers troubles comme de l’insomnie, des angoisses, une dépression mais aussi des brûlures d’estomac voire des ulcères.

Soyez à l’écoute de votre organisme : le café a-t-il des bienfaits sur vous ?

 

Vous devez faire attention à votre consommation. Pour bien faire il ne faudrait pas dépasser les deux tasses par jour. Et ce n’est pas parce que vous avez bu vos deux tasses qu’il faut se jeter sur le thé. Même combat 😉

Le café peut-être bénéfique mais n’oubliez pas que c’est un excitant et à ce titre il n’est pas naturel pour notre corps de prendre une décharge.

Il est important comme dans tout d’analyser les effets que le café a sur vous et de rester toujours modéré en ce qui concerne votre consommation.

 

Le café : un plaisir risqué 

 

Le café est un faux ami, il apporte un véritable bien-être dès son absorption. Mais il remet trois heures après en tension ce qu’il avait libéré (digestion difficile, migraine, fatigue…) Avec le temps il renforce ce déséquilibre. Ainsi le café peut soigner une migraine mais il l’entretiendra un fond migraineux. Il accélère la vidange gastrique mais aggrave voire génère l’ulcère de l’estomac et les troubles digestifs spasmodiques. Il aide à lutter contre la fatigue mais favorise l’installation de l’hypertension artérielle.

Alors pour en garder uniquement le plaisir, prenons le de façon occasionnelle.

Bonne santé la healthy team

Flo

 

Suivez moi aussi sur :

*Facebook

*Twitter

*Instagram